Contactez moi Partager :

Qu’est ce qu’une hypertrophie mammaire et la Ptose ?

Qu’est ce qu’une hypertrophie mammaire ?

C’est un développement exagéré des seins, soit à la puberté, soit après les grossesses ou la ménopause entraînant un excès de volume de glande qui a souvent un retentissement physique (douleurs dorsales, gêne à l’activité sportive) et psychologique (timidité, manque d’assurance, gêne à l’habillement).

Et la ptose ?

L’hypertrophie cause parfois un affaissement inesthétique, appelé ptose mammaire, qui nécessite également une correction. Dans certains cas, c’est la diminution de la glande après allaitement qui crée cet aspect de sein vide et tombant avec un excès cutané.

Considérations pré-opératoires

Considérations pré-opératoires

La nécessité de remonter la glande, de la réduire et de diminuer l’excès de peau entraîne des cicatrices qui peuvent être visibles. Ces cicatrices sont autour de l’aréole,  verticale  en dessous de l’aréole et enfin horizontale sous le sein en T inversé. Plus l’affaissement et le volume sont importants, plus le bénéfice de l’intervention vient réduire  l’inconvénient des cicatrices.

La discussion avec le chirurgien et son expérience permettra de vous aider à prendre la décision la plus adaptée. L’âge de l’intervention est variable mais il faut savoir que chez de très jeunes femmes (14 à 16 ans), cette intervention faite avant la distension définitive de la peau permet de réduire les cicatrices. 

Lorsque la ptose ou l’hypertrophie sont modérées, seules les cicatrices, verticale et péri aréolaire, sont nécessaires. Les techniques actuelles permettent également de garder la possibilité d’allaiter pour les futures mamans.

La procédure chirurgicale

La procédure chirurgicale

Après  vérification  de  la  glande  par  mammographie et échographie, le geste chirurgical est préparé en dessinant l’excédent à enlever selon le désir de la patiente et après discussion avec le chirurgien. L’intervention se fait toujours sous anesthésie générale en position semi-assise pour contrôler l’aspect final. Elle dure en moyenne 2 heures. 

La glande enlevée est envoyée pour analyse. L’hospitalisation ne dépasse pas 48 h. À sa sortie, la patiente porte un soutien-gorge de maintien sur les pansements. Elle le garde pendant un mois. Il ne s’agit pas d’une opération très douloureuse mais, par prudence, une convalescence (arrêt de la conduite et du sport) est conseillée pendant une période de 15 jours, jusqu'à ce que les fils soient retirés.

Les suites

Les suites

On peut juger de la forme du sein à partir du 1er mois mais seulement après 6 mois à 1 an pour la qualité de la cicatrice. Pour parfaire l’aspect de celle-ci, un patch de silicone est posé quelques heures par jour pendant 1 à 2 mois sur toute la cicatrice. 

Parfois une retouche partielle est nécessaire sous anesthésie locale, si elle s’est élargie ou a gardé un aspect trop visible. La réduction mammaire une fois effectuée a des conséquences très positives sur la vie car elle permet de faire disparaître les douleurs dorsales, permet la mise en route d’une perte de poids par une augmentation de l’activité sportive et par une amélioration de l’état physique et psychique.

En savoir plus

Avant-Après

Avant-Après Réduction mammaire
  • Lifting seins
  • Lifting seins
  • Lifting seins
  • Lifting seins
  • Réduction mammaire
  • Réduction mammaire
  • Réduction mammaire
  • Réduction mammaire
  • Réduction mammaire
Lifting seins
Lifting seins