Actualités

Partager :

L’augmentation des fesses par l’injection de graisse

08/09/2015

Quelles sont les motivations d’une augmentation des fesses ?

Beaucoup d’entre vous trouvent leurs fesses sous-développées, trop plates ou encore tombantes et désirent avoir des fesses plus pleines, plus bombées ou plus arrondies.

Trois interventions possibles

Trois techniques sont employées aujourd’hui pour augmenter les fesses :

  • Les prothèses ou implants fessiers
  • Le lipofilling ou injection de graisse
  • Le macrolane ou injection d’acide hyaluronique

L’augmentation des fesses par injection de graisses

Cette technique est bien connue pour remodeler des zones du corps : Lipomodelage ou Lipostructure de Coleman.
Pour augmenter les fesses, la quantité de graisse nécessaire est importante
En effet, la graisse prélevée doit être de bonne qualité contenant uniquement les particules idéales.

Quels sont les objectifs de la chirurgie esthétique ?

Prélever la graisse là où elle est en excès (principalement au niveau de l’abdomen, des hanches ou de la culotte de cheval) et la réinjecter soigneusement dans la partie des fesses désirée.
 

Cette intervention comporte trois avantages :

  • Elle permet la prise de volume, sans corps étranger.
  • Elle améliore la qualité de la peau dans la zone d’injection.
  • Elle traite également les excès de graisse localisés disharmonieux dans la zone de prélèvement.

L’importance de la 1ère consultation

Comme toute intervention de chirurgie esthétique, l’augmentation des fesses par injection de graisse comporte des risques à connaître, des examens pré-opératoires à pratiquer et des protocoles à suivre.
La réinjection de graisse peut être réalisée si vous n’êtes pas trop mince et qu’une lipoaspiration d’une zone du corps est possible.

Cette intervention devient intéressante si l’augmentation souhaitée de volume des fesses n’est pas trop importante.

Comment se déroule l’intervention ?

Tout d’abord votre chirurgien pratiquera une Liposuccion sur la zone choisie.
Pour aspirer uniquement la graisse de meilleure qualité sans l’endommager, il utilise une canule spéciale, très fine.Ce procédé est lent et très méticuleux.
Ensuite, par de minuscules incisions, il injecte des faibles quantités de votre graisse dans des centaines de différents niveaux de la partie désirée des fesses.
Dans la mesure où il s’agit d’une véritable greffe de cellules vivantes, la survie des adipocytes (cellules graisseuses) est donc définitive.
C‘est la minutie de cette technique qui donne le naturel de la forme  aux fesses. 

+ Quel est le type d’anesthésie ?

 L’anesthésie peut être locale, ou générale.
Cette décision fera l’objet d’une concertation entre vous et votre chirurgien lors d’une consultation.

+ Et la cicatrice ?

Résultante de l’incision, elle demeure presque invisible.

Quelles sont les suites opératoires ?

La durée moyenne d’hospitalisation est de 1 jour.
Les douleurs post-opératoires sont en règle générale peu importantes.
Des ecchymoses (bleus) et un œdème (gonflement) apparaissent au niveau des régions traitées.
Il faudra attendre 1 mois  pour reprendre une pratique sportive où vos muscles fessiers sont sollicités.

Quel est le résultat attendu ?

Votre silhouette a gagné en harmonie, avec un nouveau galbe arrondi du fessier.
Le résultat commence à apparaître dans un délai de 2 à 3 semaines après l’intervention mais peut être apprécié définitivement entre 3 et 6 mois.
Vos nouvelles fesses paraîtront alors tout à fait naturelles car il s’agit de votre propre graisse.

Quelles sont les complications envisageables ?

Même si les éventuelles complications ne représentent qu’un pourcentage faible, il est nécessaire de les connaître.
Durant vos consultations avec votre chirurgien vous seront détaillées toutes les complications envisageables.
Elles sont bien moindre que pour les prothèses de fesses car il n’y a pas de corps étrangers.

Pour vous informer en préalable, voici les risques possibles :
Une infection : qui pourra nécessiter d’un traitement antibiotique.
Une asymétrie : qui pourra nécessiter une retouche.

En conclusion : cette technique est de plus en plus utilisée pour améliorer le galbe des fesses de façon moderée sans les inconvénients des implants.

En savoir plus sur la liposuccion